Dix conseils pour un voyage aérien durable

Dix conseils pour un voyage aérien durable

Aujourd’hui : 10 conseils pour un voyage aérien durable

Hier, c’était le Jour de la Terre, un moment pour réfléchir à l’impact environnemental de nos voyages, notamment lorsqu’il s’agit de réserver un vol. Le transport aérien est largement considéré comme le moyen le moins écologique de se déplacer dans le monde, malgré son incroyable efficacité à parcourir une grande distance en peu de temps. Il n’y a pas moyen de contourner le problème : les moteurs d’avion brûlent du carburant, qui libère du dioxyde de carbone (CO₂), donc plus nous volons, plus il y a de CO₂ dans l’atmosphère. L’aviation est désormais responsable de 2 % de toutes les émissions mondiales de carbone et cela ne fera qu’augmenter à l’avenir, car le nombre de passagers aériens devrait doubler dans 20 ans. La bonne nouvelle est que les voyageurs soucieux de l’environnement peuvent faire la différence en ajustant leurs préférences et leurs habitudes en matière de transport aérien. Voici 10 conseils pour voler le plus durablement possible.

voyage en avion durable


  • Utiliser des modes de transport alternatifs et plus respectueux de l’environnement tels que train ou autocar pour les voyages court-courriers. Les avions consomment plus de carburant au décollage et à l’atterrissage qu’en croisière, donc pour les vols plus courts, cela représente une plus grande proportion du voyage. Cela vaut la peine d’être pris en compte lorsque vous parcourez des distances plus courtes que vous pourriez atteindre par d’autres moyens. Par exemple, aller en train à grande vitesse de Paris à Bruxelles n’est pas seulement plus écologique, c’est aussi plus rapide que de voyager en avion.​
  • Envisager compensation carbone pour réduire votre impact en tant que voyageur aérien. La compensation carbone est un moyen de « neutraliser » votre part des émissions de carbone d’un avion lors d’un voyage particulier en investissant dans des projets de réduction de carbone. Plus de 30 compagnies aériennes ont mis en place un programme de compensation intégré à leurs moteurs de vente en ligne ou à un fournisseur de compensation tiers. Par exemple, lorsque vous voyagez avec KLM, vous pouvez choisir le service CO2ZERO de la compagnie aérienne lors de la réservation d’un vol et contribuer à l’initiative de reforestation « CO2OL Tropical Mix » au Panama où jusqu’à présent au moins 7,5 millions d’arbres ont été plantés.
  • Envisager voler en classe économique car s’étendre dans le luxe en classe affaires et première a un coût élevé pour l’environnement. En effet, les passagers de la cabine premium d’un avion utilisent plus d’espace et sont donc responsables d’une plus grande part de la consommation de carburant de l’avion. Pour vous donner une idée, selon une étude du Department for Business Energy & Industrial Strategy du Royaume-Uni, les émissions de carbone par passager et par mile parcouru sont environ trois fois plus élevées pour la classe affaires et quatre fois plus élevées pour la première classe par rapport à la classe économique.
  • Emballez légèrement. Chaque livre de poids dans un avion augmente la quantité de carburant qu’il brûle, donc plus vos bagages sont lourds, plus votre empreinte carbone est élevée. Réduire vos bagages de 15 kg (33 lb) pourrait économiser entre 100 et 200 kg (220 à 440 lb) d’émissions de CO2 sur un vol aller-retour de Londres à Lisbonne. Selon Delta Airlines, « Si les clients voyagent plus léger, en apportant des changements simples comme laisser cette paire de chaussures supplémentaire à la maison, l’impact environnemental annuel de la réduction de la consommation de carburant équivaut à retirer 10 500 voitures de la route pendant une année entière. »
  • Choisir vols de jour car on pense qu’il s’agit d’un moyen de transport aérien plus écologique et durable. Des études montrent que les avions peuvent contribuer au réchauffement climatique parce que leurs traînées peuvent piéger la chaleur rayonnant de la terre qui autrement s’échapperait de notre planète. C’est particulièrement le cas pendant la nuit car pendant la journée, les traînées compensent partiellement l’effet de piège à chaleur en irradiant la lumière du soleil loin de la terre.
  • Prenez un vol sans escale. Étant donné que le décollage et l’atterrissage consomment le plus de carburant (jusqu’à 50 % des émissions d’un vol), voler de point à point sans escale est le meilleur moyen de réduire vos émissions de carbone en vol. Ainsi, avec l’aube des vols ultra long-courriers tels que l’itinéraire Londres-Perth de Qantas et son projet « Project Sunrise » reliant Sydney à New York, Londres et Paris (prévu en 2023), nous pouvons nous attendre à voyager à l’autre bout du monde avec une empreinte carbone beaucoup plus faible et de manière plus durable.
  • Optez pour l’une des options de repas végétaliens ou végétariens en vol, car un repas à base de viande a une empreinte carbone 50 % supérieure à celle d’un farine végétale (l’agriculture animale produit environ un cinquième de toutes les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine). Les compagnies aériennes servent environ un milliard de repas en vol chaque année, donc choisir des options à base de plantes peut aider à réduire les émissions de carbone de l’industrie. Heureusement, de nombreuses compagnies aériennes élargissent actuellement leurs options végétaliennes et végétariennes à la lumière de la demande des consommateurs pour des voyages aériens plus durables. Par exemple, les menus de Qatar Airways comprennent des plats végétaliens comme des courgettes en spirale avec sauce arrabbiata, du tofu barbecue asiatique avec des nouilles, du couscous de chou-fleur avec bruschetta aux olives de Kalamata ; et omelette à la farine de pois chiche.
  • Prenez un vol sans déchets. Avant la pandémie de corona, les passagers des compagnies aériennes généraient plus de 7,3 millions de tonnes de déchets en cabine. Le principal coupable ici est le plastique, y compris les couvertures enveloppées de plastique, les brosses à dents jetables, les couverts à usage unique et les tasses à café non compostables. Une paille en plastique, par exemple, peut mettre jusqu’à 200 ans à se décomposer dans l’environnement, ce qui entraîne également l’ingestion par la faune sauvage et cause des dommages. Mais le changement arrive. En janvier 2019, la compagnie aérienne portugaise Hi Fly a réalisé le premier vol sans plastique (de Poprtugal au Brésil). D’autres compagnies aériennes, dont Emirates, Qantas et Air New Zealand, ont rapidement emboîté le pas et ont mis en place des plans pour réduire considérablement la quantité de déchets qu’elles envoient à la décharge.
  • Choisissez des compagnies aériennes modernes, avions économes en carburant tels que l’Airbus A350 et le Boeing B787, les premiers grands avions commerciaux à être construits à grande échelle à partir de composites légers (qui représentent respectivement 53 % et 50 % du fuselage de l’A350 et du B787). Le principal avantage des composites est que ces composants sont plus légers que des pièces similaires en aluminium, ce qui signifie un avion plus léger et donc moins de consommation de carburant. De plus, les polymères renforcés de fibres de carbone ont une résistance accrue à la corrosion et ne souffrent pas de fatigue dans la même mesure que l’aluminium, ce qui se traduit par des cellules plus durables et des coûts de maintenance réduits.
  • Voyagez avec une compagnie aérienne soucieuse de l’environnement qui soutient le transport aérien durable en minimisant ses émissions de carbone. Heureusement, il existe des sites Web tels que alternativeairlines.com qui vous aident à trouver le compagnie aérienne la plus verte. Par exemple, Etihad Airways et Boeing ont un éco-partenariat, dans lequel un Boeing 787 Dreamliner spécialement conçu est utilisé pour tester des produits, des procédures et des initiatives conçues pour réduire les émissions de carbone des avions. Le « Etihad Greenliner » est utilisé pour évaluer les initiatives de durabilité environnementale (par exemple, la modification des pratiques d’exploitation en faveur d’initiatives d’économie de poids) pendant que l’avion exploite des services réguliers sur le réseau de la compagnie aérienne.


*** Suivez-moi sur Instagram, YouTube, Twitter ou Facebook pour un moment quotidien d’inspiration voyage ***


Beli

Related Posts

Ce sont les 5 monuments les moins chers du monde à visiter

Ce sont les 5 monuments les moins chers du monde à visiter

Tulum contre.  Cancún : quelle destination est la meilleure ?

Tulum contre. Cancún : quelle destination est la meilleure ?

Pourquoi les amateurs d’adrénaline aiment Queenstown en Nouvelle-Zélande

Pourquoi les amateurs d’adrénaline aiment Queenstown en Nouvelle-Zélande

En dehors de Vegas, Encore Boston offre la meilleure retraite de casino cinq étoiles

En dehors de Vegas, Encore Boston offre la meilleure retraite de casino cinq étoiles

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.